Accueilli par le F. Yannick Houssay, Supérieur général, le Cardinal JOAO BRAZ DE AVIZ, est intervenu devant les Capitulants ce samedi 10 mars.

Préfet de la  Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, -CISVA-,  depuis 2011, il est d’origine Brésilienne.

F. Yannick HOUSSAY, Supérieur général a accueilli au Chapitre le Cardinal JOAO BRAZ DE AVIZ, Préfet de la CISVA.

Nous  présentons ici quelques points extraits de son intervention.

+ « Nous sommes en train de vivre un moment de réforme nécessaire de l’Eglise. »

+ « Embrassons le futur avec espérance : nous connaissons des difficultés de toutes sortes dans la vie religieuse, mais le Seigneur est avec nous. Nous ne devons pas craindre. »

« Nous devons renouveler le sens de la vie fraternelle en communauté. »

+ « L’espérance de la vie consacrée n’est pas basée sur la quantité ou sur les œuvres. Nous devons avoir confiance en ce qui paraissait impossible. Ce n’est pas la grandeur de nos structures et le nombre d’œuvres qui est important, mais l’union profonde avec le Seigneur vivant avec nous. »

+ « On ne commence pas à être chrétien à partir d’une idée, mais à travers un événement et une personne. Cette passion pour le Christ doit être vécue avec joie. »

« Notre passion pour le Christ doit être vécue avec joie ! »

+ « Nous devons renouveler le sens de la vie fraternelle en communauté. Le sens de la fraternité doit revenir parmi nous. Notre communauté doit être une maison de confiance, une famille où l’on se sent bien. »

+ « Nous vivons de nouveaux contextes  au sujet des réalités internationales et inter-congrégations.

Cela doit se traduire aussi : dans l’utilisation d’une méthode synodale, en travaillant plus ensemble, avec plus de dialogue, en changeant nos relations hommes-femmes aussi – « Quand l’un ou l’autre devient un danger pour l’autre, quelque chose ne va pas bien »-, dans nos manières de vivre l’autorité. »

+ « Il nous revient d’écouter, accueillir, souffrir avec, cheminer. C’est une conversion de mentalité   dans notre fonctionnement. »

+ « Il est important pour les Frères de revitaliser le sens profond du charisme de Frère ».

+ Question lors de l’échange : Quels sont les éléments de stabilité pour la vie religieuse dans notre monde « liquide » ?

« Trois points : Suivre Jésus comme disciple, suivre avec authenticité nos fondateurs, dialoguer avec la culture du présent. »

Photo des Capitulants avec le Cardinal Préfet de la Congrégation pour la Vie consacrée.