La résidence Brébeuf a connu de multiples activités.

« C’est avec fierté que j’annonce que la communauté de Brébeuf devient officiellement, ce lundi 3 mai, la communauté de Montréal » détaille F. Mario Houle, Provincial Canada-USA-Mexique.

« Après un cheminement vraiment extraordinaire,  après plusieurs rencontres, démarches, visites, réflexions et décisions,  et après avoir réussi, pour certains, l’exploit de trier toute une vie d’activité, c’est ce lundi 3 mai en cours de journée que quatre confrères de la rue Brébeuf – F. Michel Gravel, F. Réal Longpré, F. Pierre Caron, F. Yvon Poitras – quittent la grande résidence en briques rouges.

F. Yvon Poitras, co-directeur de la revue Appoint, peintre…


F. Michel Gravel, directeur de l’infirmerie de la Maison-mère de la Prairie durant de nombreuses années.


F. Pierre Caron, passionné de musique, organiste, homme aux multiples services…

Ils y ont vécu depuis des décennies et deviennent  officiellement résidants des Appartements Square Angus  à Rosemont-La-Petite-Patrie, sur l’île de Montréal, à cinq kilomètres à l’est de leur résidence actuelle.  C’est à présent leur nouveau lieu de vie, de fraternité et de mission. 

Les Frères de Brébeuf avaient donné un cachet fort original à leurs locaux communautaires.


Les appartements du Square Angus, nouveau lieu pour la communauté.

La fin de semaine dernière, F. Claude Gélinas, Provincial adjoint et moi sommes allés inventer avec eux  un rituel chaleureux meublé de souvenirs, d’action de grâce et d’émotion.  Je veux d’ailleurs rendre hommage à Claude, au nom de mes Frères de Brébeuf,  pour les immenses qualités de chef d’orchestre qu’il a déployées dans cette aventure. Merci à F. Réal Longpré dont le sens pratique s’est révélé infiniment précieux et à F. Guy Mercier pour ces heures consacrées à vider, nettoyer, transporter ! 

F. Réal Longpré, auteur de nombreuses sculptures et créations, en lien avec des organismes d’entraide.

« Merci à tous ceux qui y ont vécu pour le bien qui s’est accompli et pour la différence lumineuse que vous avez faite dans cette portion de la grande ville ».

70 ans d’histoire d’une grande résidence

Réalisé avec le concours de M. François Boutin, archiviste de la Province

Face au parc Laurier, à Montréal.

Construite en 1942 par la commission scolaire catholique de Montréal, la résidence du 5325, rue de Brébeuf fait face au magnifique parc Laurier, un des joyaux du Plateau Mont-Royal, de Montréal. A l’origine, il s’agissait de la Résidence Saint-Stanislas. Avant 1942, les Frères logeaient rue Laurier. Plus tard, en 1969, la Congrégation a fait l’acquisition de l’immeuble. Cette résidence servait alors à loger les Frères de l’école secondaire St Stanislas (ESSS) au sujet de laquelle F. Jean Laprotte et Guy Moineau a consacré une étude spécifique : L’ESSS -1929-1977, l’esprit en mouvement de plusieurs générations, 2015.

La communauté de Brébeuf en 1959-1960. Ici les Frères enseignant à l’Ecole secondaire St Stanislas (ESSS).

A son apogée, la résidence a hébergé plus de 30 religieux engagés dans l’enseignement primaire, secondaire et collégial, le travail social et le bénévolat, l’animation musicale et liturgique, les études à l’Université ou pour d’autres, à l’IFHIM – Institut de Formation Humaine et Intégrale de Montréal). Des travaux importants ont été réalisé au fil des décennies et la décoration originale a été réalisée par plusieurs artisans dont F. Réal Longpré.

La maison a servi aussi de lieu d’accueil et de passage à des Frères missionnaires mais aussi elle fut le lieu de nombre de rencontres de groupes d’animation, de comités de travail et de rédaction. La résidence a été aussi le siège de nombre d’organisme d’Eglise ou communautaires et d’hébergement de quelques familles à l’étage inférieur et dans la maison adjacente.

F. Jean Laprotte était l’auteur d’un travail historique sur l’ESSS de Montréal.