brother-achilleo-kiwanuka-after-mass-with-the-little-ones-at-rimenze-parish

F. Achille de la communauté de Rimenze, avec des enfants.

L’insécurité est palpable depuis des semaines au Sud-Soudan. Les Frères de la communauté de Rimenze ont été attaqués à plusieurs reprises ces derniers jours. La nouvelle vient d’être connue le 1er novembre dernier.

img_5309

Les Frères ont construit une communauté et des salles de classe.

F. Rogers, provincial adjoint d’Ouganda témoigne des informations reçues des Frères Achille et Ronald, présents sur place.
« Hier, nous recevions de tristes nouvelles de notre mission de Rimenze qui a été attaquée plusieurs fois. De plus la propriété a été pillée par les rebelles. Ils ont aussi obtenu de l’argent de F. Achileo sous la menace d’une arme! Les forces du gouvernement luttent contre les rebelles en une féroce bataille et selon les Frères, la mort est partout.

Les Frères Achileo et Ronald et leurs domestiques ont réussi à s’échapper sous le feu dans la maison de l’Évêque. Ils sont sains et saufs, mais F. Achileo a déjà décidé de renvoyer F. Ronald en Ouganda puisque la sécurité ici est très précaire.

Frère Achileo aimerait rester sur la propriété, car il dit que si eux deux quittent la mission, assurément nous perdrons quasiment tous nos biens. Il y a quelques jours, nous avions reçu du matériel pour la construction d’un autre dortoir! Il est fort possible que nous allons tout perdre!. »

img_0433

La population est aux prises avec un contexte de violence.

Les Frères sont au Sud Soudan depuis juillet 2013, il s’agit de la plus récente fondation de la congrégation, animée par les Frères de la Province Ste Thérèse d’Ouganda. La construction d’une nouvelle communauté a été réalisée et l’ouverture d’une nouvelle école était envisagée jusqu’à ce que des troubles et violences déstabilisent la région. Déjà cet été, Mgr Barani Kussala, évêque de Tombura-Yambio, avait alerté sur les grandes difficultés vécues et les violences subies suite aux opérations menées par des rebelles.

F. Yannick HOUSSAY, Supérieur général de la congrégation demande à tous de s’unir dans la prière pour soutenir cette nouvelle mission.