Les échafaudages habitent la chapelle de la Maison-Mère à Ploërmel. Depuis quelques semaines des travaux sont engagés.  Le renforcement du haut des murs et de la charpente est en cours. Le vitrail du transept nord -côté place la Mennais- est également démonté afin de supprimer les fissures des colonnettes. Explications.

Des fissures existaient dans les murs intérieurs de la chapelle sans évolution perceptible. Depuis peu, ces fissures se sont multipliées et agrandies. Localisées dans les parties supérieures, elles descendent progressivement. On en compte plus d’une trentaine. Tous les murs sont pratiquement concernés : ceux de la nef, ceux des bas côtes et ceux des deux transepts. Le transept nord (côté cour intérieure) est particulièrement fragilisé.

« Nous pensions que la cause venait de dégradations du sous-sol et des fondations », expliquent F. Louis Séité, Provincial et F. Rémy Harel, économe. Au printemps 2015, une expertise par écographie a été réalisée à l’intérieur de la chapelle et des sondages à l’extérieur. Si l’existence de quelques cavités a bien été repérée, elles ne semblent pas être à l’origine des fissures.

Des fissures sur plusieurs murs.

Des échafaudages au coeur de la chapelle.

Par contre, l’inspection minutieuse des voûtes s’est révélée déterminante. Les parties des murs en hauteur, à cause d’une absence de chaînage horizontal puis sans doute à cause d’infiltrations dues à une détérioration progressive de la toiture, se sont fragilisées fortement et ont peu à peu fait écarter l’ensemble du bâtiment.

Les travaux consistent à “ceinturer” l’ensemble de ces murs par des tirants en inox, liés entre eux par du mortier de résine. La charpente va aussi être reprise en différents endroits.

Le vitrail est démonté.

Autres travaux : les colonnettes du grand vitrail du transept nord comportent elles aussi des fissures. Le vitrail va donc être démonté, puis remis à neuf. A l’extérieur, au chevet, du côté de la place La Mennais, un contrefort demande également réparation.  Le coût de ces travaux (études et réalisation) est estimé à 230 000€.

Photos Br. Jack Davis, Michel Tanguy