« Les Frères ici auraient beaucoup de choses à partager après avoir vécu ces jours de Chapitre avec vous. Un très grand merci à vous qui êtes là, qui avez travaillé avec nous depuis le 1er mars 2016 comme Commission internationale.

Vous êtes venus à Rome. Il a fallu apprendre à se connaître, à s’écouter, mais le cœur était là, de partage, d’écoute, avec l’objectif de construire quelque chose de neuf pour la famille mennaisienne.

Vous êtes 6. Vous devriez être 11, selon le nombre de provinces et districts.

Je vous encourage à avancer dans ce sens pour que la commission internationale s’agrandisse et qu’on ait 11 laïcs venant de toutes les provinces et de tous les districts.

Le Chapitre est encore à ses débuts, mais il est significatif qu’il ait commencé avec vous.

Nous devons faire des pas supplémentaires. (…)

Il faudra du temps. Cela permet de travailler sur le long terme sans être obsédé sur les résultats immédiats. Il s‘agit de se mettre en route. C’est ce que nous avons fait ensemble. C’est ce que nous devons continuer de faire.

L’important, c’est de ne pas s’arrêter, de poursuivre la marche. Nous en sommes très conscients. Dans le fond du cœur, nous sommes tous convaincus qu’il faut aller de l’avant.

Le prochain conseil et la prochaine commission y travailleront. (…)

Je vous remercie d’être des exemples pour les Frères. Vous êtes pour nous des exemples de foi, de charité, de don gratuit, d’espérance. De cette expérience vécue ensemble, la Famille mennaisienne ressort grandie. Une nouvelle page s ‘ouvre.

Nous percevons une famille profondément unie à la suite du Christ qui nous appelle, qui nous conduit et qui nous envoie en mission d’éducation et d’évangélisation, surtout auprès des pauvres.

Je reprends cette Parole du Père de La Mennais : « Daigne le Seigneur faire de vous des hommes et des femmes selon son coeur, dévoués à son Eglise, détachés d’eux-mêmes, prêts à tout entreprendre et à tout souffrir pour répandre sa parole, allumer dans le monde ce feu divin que Jésus est venu apporter Vous êtes appelés à quelque chose de grand. Ayez sans cesse sous les yeux cette haute vocation pour travailler à vous en rendre dignes. »