Vitraux de la chapelle du Juvénat Notre Dame, Chateaulin. Vitraux de Maurice Rocher

«Ces journées du Triduum pascal du jeudi saint au samedi constituent la mémoire d’un unique grand mystère: la mort et la résurrection du Seigneur Jésus » souligne le Pape François.

« Le Triduum pascal marque les étapes fondamentales de notre foi et de notre vocation dans le monde, avec trois jours saints qui constituent une «matrice» de la vie chrétienne »

Jeudi saint : « Devenez ce que vous recevez » 

La fraction du pain eucharistique nous fait participer réellement au Corps du Seigneur. Selon les mots de Saint Paul (1 Co. 6, 15), nous devenons les membres de ce corps.

A la fin de la célébration, l’autel est dépouillé et le Saint sacrement déplacé. Nous sommes dès lors, invités à tourner notre regard vers la Croix.

Vendredi saint : «  Par la passion du Christ, tu as détruit la mort »

Le chant d’entrée de l’office du Vendredi saint place d’emblée la célébration de la Croix du Christ dans la perspective de la Résurrection.

La célébration du Vendredi saint s’achève sans un mot. Le silence du tombeau s’étend sur le peuple des fidèles. Il ne prendra fin qu’au moment de la célébration de la lumière pascale.

Samedi saint. Le silence de l’attente

Dans le silence du tombeau, dans le suprême abandon, nous croyons que le Christ a rejoint tous les justes de l’ancienne alliance qui nous précèdent pour sortir de la mort avec lui.

En cette journée du Samedi saint, plongés dans la mort avec le Christ, nous demeurons dans le silence de l’attente.

Veillée pascale : « Voici la nuit où le Christ, brisant les liens de la mort, s’est relevé »

Dans la nuit de Pâques, la liturgie de la lumière montre le Christ se relevant, victorieux, des enfers. « Premier né d’entre les morts » (Col. 1,18), il est le chemin de la vie.

Mise en scène cubique réalisée par F. Bernard Bourigault.

Désormais, la Croix de Jésus-Christ est le chemin toujours accessible vers la vie.

En pleine cohérence avec les célébrations qui ont déployé le thème baptismal pendant ces trois jours, la liturgie propose aux catéchumènes de recevoir enfin le baptême et à tous les fidèles de renouveler les promesses de leur baptême.