Une année sainte ! C’est ainsi que les Frères et laïcs de la Famille Mennaisienne présents au Rwanda vivent cette année.

Au coeur du Jubilé : les trois évêques, une vingtaine de prêtres, une quarantaine des Frères, les servants de messe et les autorités administratives.

Le point d’orgue a été la célébration de cet anniversaire le 15 septembre, à Nyundo, en présence du F. Hervé ZAMOR, Supérieur général des Frères de l’instruction chrétienne, de Mgr Anaclet MWUMVANEZA, Evêque du diocèse de NYUNDO, de Mgr Vincent HAROLIMANA, Evêque du diocèse de RUHENGERI, de F. Mario HOULE, Provincial des Frères du Canada-USA-Mexique, de F. Pascal MBOLINGABA, Frère Visiteur du District Saint Jean-Paul II, des responsables des écoles et de Vision Jeunesse nouvelle, de nombreux prêtres, de représentants d’autres congrégations et des autorités.

Le grand cortège des invités a vécu avec intensité cette journée historique lors de la célébration à la cathédrale de Nyundo. La délégation des Frères a également rendu visite aux communautés, aux écoles dont le TTC de Kirambo et à l’école saint Jean Paul II de MBUGANGALI où un arbre a été planté, symbole de cet anniversaire, tandis qu’une statue de Jean-Marie de la Mennais a été bénie.

Les élèves de l’école Saint Jean-Paul II de Mbugangali avec leurs enseignants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« De 1968 à nos jours, 32 Frères canadiens, 40 Frères rwandais environ et quelques Frères congolais ont bêché, arrosé, émondé pour que le Maître de la Vigne puisse bénir le travail de leurs mains, a rappelé F. Hervé Zamor, Supérieur général des Frères, dans son allocution.  Ces pionniers ont semé dans les larmes, maintenant nous moissonnons dans la joie, nous recueillons de belles gerbes.

F. Hervé Zamor, Supérieur général des Frères a reçu de nombreux cadeaux chargés de symboles.

Gerbes multicolores ! Ce jubilé veut être un parchemin sur lequel est gravée en lettres d’or la mémoire de ces humbles ouvriers:  

  • qui ont écrit l’histoire sainte de l’Église et de la Congrégation au Rwanda
  • qui ont porté la croix de la pauvreté. À Kirambo, les Frères allaient chercher l’eau à une source située à 50 mètres environ en contrebas de leur résidence. Il n’y avait ni douche, ni lavabo dans les chambres ; tout était en commun.
  • qui ont vécu l’option préférentielle pour les pauvres. Après l’école agricole et artisanale de Rambura en 1974, les Frères ont ouvert, à Gisenyi, en 1981, un centre professionnel au bénéfice des jeunes défavorisés de 15 à 25 ans.
  • qui ont contribué au développement agricole du pays.  Le Centre de Butamwa, était un atelier de production, de transformation et de conservation afin de mieux assurer la commercialisation des différents produits.
  • qui ont fait preuve de courage et de détermination dans leur engagement. Après le décès accidentel du Frère Louis Zume, l’assassinat du Frère François Cardinal et les troubles sociopolitiques que le pays a connus, les Frères avaient mille-et-une raisons pour se décourager et fermer la mission du Rwanda. Mais tel n’a pas été le cas. Ces missionnaires ont fait preuve de courage et de détermination dans leur engagement. »

F. Pascal Mbolingaba, Frère Visiteur du District Saint Jean-Paul II.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Hommage à tous les Frères missionnaires canadiens qui œuvrent au Rwanda et qui nous ont laissés un si bel héritage », a déclaré d’emblée F. Pascal Mbolingaba, Frère Visiteur du District Saint Jean-Paul II. En 1878 et officiellement en  1886, les Frères s’établissent au Canada, d’où ils viendront en 1968 fonder la mission du Rwanda.

« Le Rwanda a reçu la semence du charisme mennaisien et nous constatons que le grain a germé et un arbre est entrain de croître et les fruits sont palpables. » Au fil des décennies, les Frères ont participé au développement du pays et à son évangélisation à travers différentes fondations :

  • Le Collège INYEMERAMIHIGO de Gisenyi
  • Le Centre des jeunes de Butamwa
  • L’École d’agriculture à Rambura
  • L’ouverture du Noviciat à Nyundo
  • La création de Centre des jeunes à Vision Jeunesse Nouvelle à Gisenyi
  • La Direction de TTC de Kirambo

Staff de l’école saint Jean Paul II de MBUGANGALI, F. Pascal, Frère Visiteur les Frères de la communauté de GISENYI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Les défis sont nombreux, nous devons les affronter avec audace et détermination. Un grand travail reste encore à faire, a poursuivi le F. Pascal, Visiteur, consolider la relève par un meilleur recrutement des membres, la persévérance des membres malgré les épreuves de toutes sortes, assurer la croissance des œuvres initiés ces dernières années : Vision Jeunesse Nouvelle, les deux écoles Saint Jean-Paul II de Mbugangali à Gisenyi et Notre Dame des apôtres a Nyundo. »

Bénédiction solennelle du jubilé par trois évêques : Mgr Vincent HAROLIMANA , évêque de RUGENGERI, Mgr Anaclet MWUMVANEZA, évêque de NYUNDO et Mgr Alexis HABIYAMBERE, évêque émérite de NYUNDO.

Mgr Anaclet MWUMVANEZA lors de la bénédiction de la statue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans son allocution, Mgr Anaclet MWUMVANEZA, évêque du diocèse de NYUNDO, a remercié les Frères pour leur implication dans la pastorale des enfants et des jeunes au RWANDA.  Il reconnait l’effort des FIC qui se donnent corps et âme pour une bonne éducation dans deux nouvelles écoles -Saint Jean-Paul II de Mbugangali à Gisenyi et Notre Dame des apôtres à Nyundo-. Il a également remercié le F. Gabriel LAUZON, missionnaire au RWANDA depuis 46 ans et Fondateur de Vision Jeunesse Nouvelle qui s’est investi pour donner un meilleur avenir à  la jeunesse du RWANDA à travers cette oeuvre.

Présentation sportive par des jeunes de Vision jeunesse nouvelle.

F. Gabriel LAUZON, missionnaire au RWANDA depuis 46 ans et Fondateur de Vision Jeunesse Nouvelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mgr Vincent HAROLIMANA, évêque du diocèse de RUHENGERI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mgr Vincent HAROLIMANA, évêque du diocèse de RUHENGERI,  a donné son témoignage en disant qu’il fut élève des FIC quand il était au petit séminaire Saint PIE X de Nyundo. Il a  remercié les Frères pour  leur oeuvre d’évangelisation  et d’éducation à Kirambo (TTC KIRAMBO) qui consiste à préparer les futurs enseignants de l’école primaire et de l’école maternelle. Il a souligné que cette école des Frères est une pépinère des vocations: à la vie sacerdotale, à la vie consacrée et à la vie conjugale.   Il encourage les Frères en leur souhaitant  de continuer d’être de messagers de la paix parmi les jeunes.

La statue de JM de la Mennais a été érigée dans la cour du Postulat de NYUNDO et réalisée par M. MASUMBUKU Jean Pierre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

F. Mario Houle, Provincial des USA-Canada et Mexique est intervenu pour témoigner : «  Le premier supérieur de cette mission vit toujours. Il se nomme F. Gérard Parisien et il a 98 ans. Il est retiré à l’infirmerie de notre Maison mère de La Prairie, Canada. Et c’est un saint, un véritable saint. Je lui ai demandé aussi sa bénédiction paternelle pour tous ceux et celles que j’allais rencontrer pendant mon séjour à Kigali, Kirambo, Gisenyi et Nyundo.

F. Mario Houle, Provincial des USA-Canada et Mexique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je reconnais sa joie, sa charité et son amour de la congrégation dans chacun des 32 confrères canadiens qui l’ont suivi – trois se trouvent d’ailleurs toujours ici : Gabriel, André et Paul-Émile –, ainsi que chez Uzele, mon confrère congolais. Et j’ai reconnu F. Gérard cette semaine dans mes jeunes confrères rwandais, remplis de dynamisme, d’attachement aux jeunes, d’audace et de générosité. »

Plantation d’un arbre par les FF. Hervé Zamor et Pascal Mbolingaba.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autorités allument la bougie du Jubilé d’or.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Que ce jubilé soit un nouveau départ, un nouveau printemps pour nos Frères du Rwanda ! » a conclu le F. Supérieur général.