18-26 novembre : grande neuvaine de prière à Jean-Marie de la Mennais : prier Dieu par son intercession, lui demander des grâces et le prier pour  que l’Église le proclame bienheureux !

Du 18 au 26 de chaque mois – et c’est une tradition dans la Congrégation dans les pays de l’hémisphère nord – nous prenons ces 9 jours de prière avec Jean-Marie de la Mennais. Celle de novembre revêt une couleur toute particulière, puisque cette neuvaine se termine par la date anniversaire de la mort du fondateur choisie par la Congrégation (le 26 décembre, du fait de la proximité de Noël, est transféré au 26 novembre).

Ce n’est pas une semaine spéciale uniquement pour les frères mais pour toute la Famille Mennaisienne de par le monde entier. Dans certains secteurs, cette neuvaine est soulignée d’une manière toute particulière : célébrations, rencontres, fêtes, tournois, concours, etc. Dans d’autres secteurs, cette neuvaine est vécue plus « discrètement ».

A cette occasion, n’ayons pas peur tout d’abord, de rendre grâce à Dieu, à l’aube du bicentenaire de la Congrégation que nous allons fêter bientôt, de rendre grâce pour ce Serviteur que Dieu a donné à l’Église ; n’ayons pas peur de le prier, de faire monter par son intercession nos demandes de grâce, de guérison…

Prenons le temps – en Famille mennaisienne – de nous rencontrer, de prier, de faire connaître et de fêter Jean-Marie de la Mennais, avec les enfants et les jeunes qui nous entourent, avec tous ceux qui travaillent au champ immense de l’éducation et de l’évangélisation. Au cœur de cette neuvaine, le 20 novembre, nous n’oublierons pas de souligner la journée internationale des droits de l’enfant. (http://www.journee-mondiale.com/98/journee-internationale-des-droits-de-l-enfant.htm )

Le Frère Yannick Houssay, Supérieur Général nous rappelait : nous devons « lire Jean-Marie de la Mennais, le connaître, pour le raconter ; percevoir quel était le coeur de son intuition spirituelle ; pénétrer dans son coeur et dans ses pensées pour tenter d’entrer dans ses réponses et les faire nôtres… suivre le Christ à la manière de Jean-Marie de la Mennais, solliciter l’intercession de nos fondateurs, qui continuent à s’occuper de leurs « petits frères »… nous devons être proches de nos fondateurs… » (mars 2016, lettre à la Famille mennaisienne).

Le Frère Dino de Carolis, Postulateur, nous encourage :

« Demandons aux Frères et aux Filles de la Providence, à toute la Famille mennaisienne, à ceux qui aiment le Père de la Mennais et recourent souvent à lui, de beaucoup prier.

Portons nos prières auprès du F. Hyppolite-Victor. Non seulement il a été le grand artisan de la proclamation de l’héroïcité des vertus, mais c’est lui qui a initié le procès diocésain de Rennes en vue de la reconnaissance de la guérison de la petite Josette et jusqu’au dépôt du dossier à la Sacré Congrégation des Rites (aujourd’hui Congrégation pour les causes des Saints), en attendant que soit ouvert le procès romain officiel.

Nous invitons donc toute la Famille mennaisienne à donner un relief particulier à la grande neuvaine de Novembre.

Ranimons notre dévotion au Père, pour que sa protection et son exemple puissent s’étendre à toute l’Église et à nous ses fils. »

Contact : F. Dino, Postulateur E-mail : postulatore@lamennais.org

Bonne semaine mennaisienne !