De la joie ! L’ouverture officielle de l’année du Bicentenaire de la congrégation des Frères a été vécue sous le signe de la joie. Célébrée avec des enfants, des laïcs, familles et Frères de nombreux pays : Espagne, Angleterre, Italie, Polynésie, pays d’Afrique de l’ouest, la paroisse de Ploërmel, les familles des Frères, les représentants de très nombreuses autres congrégations bretonnes dont les Filles de la Providence de Saint-Brieuc, les autorités… cette journée marque le coup d’envoi. L’occasion comme l’a commenté Mgr Fruchaud, ancien évêque de St-Brieuc et Tréguier, de regarder le passé, de célébrer le présent et d’accueillir l’avenir. Symbolique : un cèdre bleu a été planté au cœur de la Maison-Mère par des enfants et les Frères du Conseil général tandis que le clocher est désormais habillé des couleurs du Bicentenaire.

+ Une procession symbolique vers le clocher et la chapelle. 5 groupes, 5 continents, 5 symboles. Les participants ont été accueillis dans le parc de la Maison-Mère et ont rejoint un groupe présentant les Frères et la Famille mennaisienne par continent. Les symboles ? L’épi, l’ancre, la devise, l’étoile et l’hermine constitutifs des armoiries de la congrégation.

Au carrefour, face au clocher, la lecture du texte d’évangile « Laissez les enfants venir à moi» –Marc 10, 13-16– a donné le ton de la journée. « Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains. »

A l’issue de la lecture, le logo et l’affiche du Bicentenaire sont déployés sur la façade du clocher, comme un signal du ciel de Ploërmel vers les 5 continents. Et les drapeaux des 26 pays où est présente la Famille mennaisienne sont déployés tout au long de la procession vers la chapelle.

+   « Frères, le monde, l’Eglise vous doivent beaucoup ». Assisté de nombreux prêtres dont le Père Paul Dossous, Supérieur général des prêtres de Saint-Jacques, le Père Benoît Briand, abbé du monastère de Timadeuc,  le Père Christophe Guégan, curé de Ploërmel, le Père Jean Blaise Mwanda , Conseiller général de la Congrégation des Sacrés-cœurs de Jésus et Marie –Picpus-, Mgr Lucien Fruchaud a présidé la célébration eucharistique en présence d’une foule remplissant la chapelle de la Maison-Mère.

Mgr Fruchaud: « Ce Bicentenaire nous appelle »

« Dieu nous aime et son amour est seul capable de combler nos vies » a commenté Mgr Fruchaud. « Ce message est au cœur du 6 juin 1819, lors du Traité d’union entre Gabriel Deshayes et Jean-Marie de la Mennais afin de faire connaître cet amour de Dieu pour chacun. (…) L’œuvre ne peut se réaliser sans la puissance de l’Esprit-saint. Vous allez recevoir la force, vous serez des témoins jusqu’aux extrémités de la terre. C’est cet Esprit saint qui a animé les fondateurs.

Le Conseil général de la Congrégation des Frères, de droite à gauche: FF. Hervé ZAMOR, Jean-Paul PEUZE, Miguel ARISTONDO, Vincent SSEKATE. Au 1er plan : Sr Huguette PROVOST, Supérieur générale des Filles de la Providence.

Les autorités et les représentants des autres congrégations.

Les délégations des pays : Espagne, Angleterre, Italie, Argentine…

« Le monde, l’Église vous doivent beaucoup, ils ont bénéficié et bénéficient de l’apport de votre congrégation. Aujourd’hui, invitez les autres à se réjouir avec vous : Dieu fait des merveilles ! Votre mission est de permettre de vivre dans le Christ, d’être ancré au Christ lui-même. Les temps nous obligent à porter des regards renouvelés à tous les niveaux  -pédagogie, relations,  etc…- afin de continuer la route avec passion. Cette année jubilaire ouvre sur l’avenir. Il s’agit de tout mettre en œuvre pour être capables de poursuivre la mission reçue et répondre aux appels, à cause de Dieu Seul.

+ F. Hervé ZAMOR, Supérieur général. « Une année Jubilaire : nouvelle Pentecôte »

Frère Hervé Zamor. « Levons-nous! N’ayons pas peur! »

« Rendons grâce pour notre histoire et ces 200 ans.

Que cette année jubilaire soit une Pentecôte nouvelle pour toute la congrégation

Que de nouvelles pages s’ouvrent par les laïcs et les Frères,

Qu’elles permettent de nouvelles fécondités et un nouvel élan missionnaire.

Levons-nous ! Partons pour la mission.

N’ayons pas peur !

Le Christ nous donne rendez-vous. »

Lire également sur le site, le message en VIDÉO du Frère Supérieur général à l’occasion de l’ouverture de cette année du Bicentenaire

+ Du théâtre, des contacts internationaux, un Album et un arbre

Pot de l’amitié dans la cour de l’horloge à la Maison-Mère.

Après le temps du repas, l’après-midi a réuni près de 300 personnes à l’amphithéâtre. La pièce de théâtre intitulée « Jean-Marie, l’entêté Breton » mettant en scène Jean-Marie de la Mennais, Féli et Gabriel Deshayes a de nouveau été interprétée par Pierre Grandry, Philippe Cherdrel accompagnés d’Angel Villart.

Quelles sont les nouvelles pages qui s’ouvrent aujourd’hui dans la Famille Mennaisienne ?  Des connexions internet ont été tentées ensuite avec des communautés en Haïti, Argentine, États-Unis, Ouganda, Sénégal. Plusieurs ont décrit les nouvelles initiatives qui  démarrent ou sont en projet. Des chants composés pour l’occasion ont aussi rythmé les échanges.

L’Album du Bicentenaire a également été présenté. Conçu dans le cadre d’un N° hors-série de La Mennais Magazine il regroupe en 148 pages et 400 images les 200 ans de la Congrégation.

Enfin des enfants entourés des membres du Conseil général ont planté l’arbre du Bicentenaire. Un cèdre bleu. Il se situe à l’entrée de la propriété et déploie sa beauté, patient, accueillant, prêt à grandir et durer… comme autant de signes.