Le Supérieur général et son Conseil

Consejo_General1

Le Supérieur général et son Conseil résident à Rome en dehors de leurs temps de visite dans les provinces et districts de la Congrégation.

Le Conseil se retrouve au complet trois fois par an, en février-mars, mai-juin et septembre-octobre pour les trois rencontres annuelles. C’est avec joie que les “permanents” les accueillent et les sollicitent pour un partage sur les provinces visitées.


Le Secrétaire général et Procureur près le Saint-Siège

Au Secrétaire général, il revient de rédiger les procès verbaux des séances de conseil, de répondre aux sollicitations diverses du frère Supérieur général et de ses Assistants, de régler de nombreuses questions matérielles concernant les voyages, les visas et, en tant que Procureur, d’intervenir auprès du saint Siège pour les indults et les autorisations nécessaires ou fournir les renseignements demandés.


L’ Économe général

Sa responsabilité directe : la tenue des comptes de l’Administration générale à Rome, la vérification des résultats financiers des provinces et leur présentation au Conseil général, l’aide éventuelle aux frères économes dans les provinces et les districts.


L’ Archiviste général

Il veille au bon ordre et à la bonne tenue répertoriée des archives de la Congrégation, reçoit et classe les documents nouveaux, répond aux sollicitations des chercheurs ou de confrères en quête de renseignements divers.

De récents aménagements aux Archives ont permis la réalisation de deux salles climatisées propres à la conservation des documents plus fragiles ou plus confidentiels.

La connaissance des dossiers nécessaire au renom d’un bon archiviste est un travail de longue haleine qui nécessite de nombreuses de lecture des documents archivés.

Catalogue General Archives FICP (pdf – 1,11 MB)
– Le contenu de nos Archives (pdf – 38,6 KB)
– Reglement des archives (pdf – 34,2 KB)

Les possibilités offertes par l’informatique sont précieuses pour les archives : répertorier les dossiers et chaque document, les numériser, déchiffrer les textes manuscrits et les saisir en traitement de texte, introduire la liste des Frères en base de données et en assurer la mise à jour régulière. Beaucoup de tâches, qui allient de solides compétences techniques et une patience légendaire de Bénédictin.


Le Postulateur général près le Saint-Siège

La Cause de béatification de Jean-Marie Robert de la Mennais a été introduite en 1897 et la phase active du procès s’est close en 1966 par la reconnaissance romaine de l’héroïcité des vertus. Il ne manque que la constatation officielle d’un miracle.

Ce travail suppose la constitution d’un dossier minutieux lorsque surviennent des cas de guérisons inexpliquées attribuées au Serviteur de Dieu : c’est la fonction principale actuelle du Postulateur. De nombreux dossiers ont été ouverts dans le passé mais n’ont pu réunir les conditions. Un cas sérieux plus récent n’a pu aboutir compte-tenu des réserves émises par les médecins.

L’organe d’information du Postulateur est un bulletin mensuel destiné à animer la Neuvaine mensuelle dans les communautés et les écoles.


Le service de traduction

Ce services est important à la Casa. Tout en ayant recours à des confrères dans la congrégation pour ce service, plusieurs Frères de la Casa consacrent beaucoup de temps à la traduction des publications et autres documents du Conseil général ainsi que la revue La Mennais Magazine.


Le service d’accueil

Fonction indispensable s’il en faut et qui nécessite une bonne culture linguistique alliée à un sens de l’accueil et de la disponibilité. La Maison Généralice se doit d’être ouverte aux familles et aux amis des Frères, et aux  divers laïcs Mennaisiens.