Tous concernés : des enfants, des familles, des parents, des personnes âgés, des paroissiens et 33 Frères de la Province St Jean Baptiste- France, Angleterre – ont marqué ce dimanche 22 septembre le 200ème anniversaire de la naissance d’Aurélien HAMON, dit Frère Zoël. C’est à Plouvorn, commune du nord-Finistère qu’il fut instituteur communal de 1842 à 1851.

Cet hommage organisé par la commune en concertation avec les Frères, à l’initiative de F. Rémy Harel, avec le concours de l’équipe éducative et des parents –Apel- de l’école Notre Dame de Lambader a rassemblé près de 250 personnes.

Après l’accueil devant l’église non loin de l’emplacement où était l’école à l’origine, une célébration eucharistique précédait une cérémonie au cimetière suivi de la pose d’une plaque à son nom sur un des bâtiments de la mairie. Un vin d’honneur était offert par la commune suivi d’un succulent Kig ha fars organisé par les parents de l’école.

Dépôt de gerbe, de la croix et d’une plaque souvenir du 22 septembre, sur la tombe du F. Zoël, Aurélien HAMON.

Vénéré F. Zoël ! C’est le qualificatif employé jusqu’à aujourd’hui. Nombreuses ont été les familles à venir se recueillir sur sa tombe pendant longtemps, confiant les difficultés à marcher de tel ou tel enfant.  C’est bien sûr aussi son image de bienfaiteur et de maître d’école de référence qui ont marqué. Voici pourquoi nous explique Kristian Gallic, passionné d’histoire locale, maître d’œuvre d’une belle exposition sur l’histoire de l’école et animateur de nombreuses rencontres avec les enfants de l’école.

Né à Plouha en 1819, F. Zoël arrive à Plouvorn en 1842, à 23 ans. Il fait la classe aux enfants dans la chapelle ossuaire Ste Geneviève où il accueille jusqu’à 114 enfants, acceptant tous ceux qui se présentent.

En 1847, aux prises avec la famine menaçant toute la population, il achète de la farine, utilise un des fours du bourg chez le boulanger Guillou et aidé de 4 personnes il se fait boulanger en produisant 8200 livres de pain pendant trois semaines. La population est sauvée !

En 1851, Plouvorn connaît une épidémie de typhoïde et de choléra. F. Zoël est à nouveau au rendez-vous pour visiter ses élèves et les familles. Atteint lui-aussi il meurt à 32 ans en 1851.

Accueil par François Palut, maire de Plouvorn. « Hommage au F. Zoël et à tous les Frères qui ont semé dans le coeur des enfants d’ici. » Au 1er plan, -accroupis- Kristian GALLIC, historien local et cheville ouvrière de l’expo et fin connaisseur de l’histoire du F. Zoël.

« A la suite du F. Zoël, les Frères ont continué a semé le grain dans le cœur des enfants et mis l’accent sur « apprendre à apprendre », nous vous rendons hommage » déclarait François Palut, maire, entouré de membres du Conseil municipal, lors de la cérémonie.

F. Yannick Houssay, Provincial des Frères, avec à sa droite François Palut, maire et le P. Jean-Yves Le Meur.

« Frère Zoël fut le frère de tous » a souligné de son côté F. Yannick Houssay, Provincial des Frères, « et nous nous réjouissons de le fêter durant cette année des 200 ans de la congrégation. »

F. Louis NARZUL, 94 ans, connu sous le nom de F. Théophane, a été salué avec une grande joie par de nombreux anciens élèves.

Personnalités, invités, anciens élèves, chacun s’est plu aussi à saluer F. Louis Narzul, 94, connu à Plouvorn sous le nom de F. Théophane, qui fut directeur de l’école de 1947 à 1960 et de 1964 à 1973. Il poursuit une retraite active effectuant de multiples services dont de la reliure, au Juvénat Notre Dame à Châteaulin.

Kristian GALLIC montre au F. Louis Narzul les photos d’un certain F. Théophane à Plouvorn…

F. Théophane en poste à Plouvorn, ici dans les années 50. Coll. Kristian GALLIC.

Inauguration de la plaque en mémoire du F. Zoël, Aurélien HAMON.

Les Frères ont quitté la commune en 1991 après 149 ans de présence. Aujourd’hui, l’école continue à faire partie du Réseau éducatif La Mennais.

De gauche à droite : Loïc LE TOUZO, délégué de la Tutelle du réseau éducatif La Mennais, Nelly BERNARD, ancienne directrice de l’école, F. Louis NARZUL, lui-même directeur de 1947 à 1960 et de 1964 à 1973, Aurore PRONOST, directrice – en congé- et Véronique REGUER, directrice par intérim de l’école ND de Lambader.

Lors de la célébration présidée par le P. Jean-Yves Le Meur, de Brasparts, F. Jean-Yves Hamon a commenté l’évangile du bon samaritain en soulignant combien F. Zoël a répondu à la faim de pain mais aussi d’instruction, d‘affection, de soin, de la Parole. « Le Samaritain a vu, il s’est approché, il a pris soin : trois verbes qui définissent sa démarche. »

Une chanson et un clip vidéo « Frère ZOEL boulanger du cœur »

Un clip vidéo a été réalisé sur Frère ZOEL par l’auteur de cette chanson, le Frère Philippe BLOT.

Le clip s’intitule « Frère ZOEL, boulanger du cœur ». Ce clip est disponible sur ce site dans l’espace ressources vidéos et Voici le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=t3fJiGNBE9c

Cette chanson évoque la vie du F. Zoël et la « boulangerie » du cœur sur fond d’images de la cantine de l’école primaire d’Ogaro – nord Togo- et la fabrication du pain à Rennes, rue St Hélier.

Une repas partagé dans une ambiance familiale. Photo J.F. Carrer.

Remerciements à J.F. Carrer, Plouvorn.

Une partie de la dynamique équipe de l’association des parents de l’école de Plouvorn à l’initiative du kig ha fars.