Bâtir quelque chose de durable demande du temps. Le temps de la découverte et de la réflexion, le temps de l’expérience et de l’engagement…

Le postulat

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUn temps pour faire l’expérience de la vie communautaire et de la mission des Frères, souvent durant deux ans. En approfondissant sa foi et sa connaissance de la congrégation, on se prépare à un premier choix. Il se vit avec d’autres jeunes qui font la même recherche et parfois près d’une communauté de Frères si le postulant est seul.

« Des jeunes sont hantés par toutes sortes d’influences néfastes qui, parfois, les conduisent à un désespoir quotidien. Je veux mettre la main à la pâte pour faire grandir chez eux un esprit dynamique qui leur permet d’assurer leur avenir. Je veux être un protagoniste d’espoir et d’espérance pour cette jeunesse terrorisée. La joie de ce choix est si immense que je ne sais par où commencer. En fait, j’ai la joie de vouloir m’adonner au dessein de Dieu, d’approfondir au jour le jour ma relation avec Dieu, de vouloir l’aimer sans partage… »
Marc, postulant stagiaire, Haïti

 

Le noviciat

4 + Photo Les étapes B + Entrée au noviciat, OugandaC’est le moment décisif pour approfondir sa vie de baptisé tout en se préparant à la décision d’un engagement effectif dans l’Institut des Frères par la profession religieuse.

Ce qui est proposé :

  • Vivre dans un espace de silence, au rythme de chacun, accompagné par un Frère, le « maître des novices », en lien avec une communauté de Frères.
  • Mieux se connaître soi-même, au cœur d’une rencontre plus personnelle avec le Christ. Eprouver la joie et la liberté intérieure que procure le don de soi.
  • Faire l’expérience de Dieu et de la suite du Christ à la manière des fondateurs de l’Institut, Jean-Marie de la Mennais et Gabriel Deshayes, et des premiers Frères.
  • Approfondir la vocation de Frère dans l’apprentissage de la vie communautaire et de la mission éducative auprès des jeunes.
  • Vivre au quotidien selon la Règle de vie des Frères : un chemin d’évangélisation pour soi-même, dans le souffle de l’Esprit.
  • Choisir le Christ et sa mission, et demander, ou non, d’entrer dans l’Institut des Frères de l’instruction chrétienne.

 

« Ma présente expérience au noviciat est formidable. J’aime énormément mon expérience de vie avec Dieu, d’une plus grande connaissance du Père de La Mennais et celle d’être avec mes Frères. »
F. Israël, Philippines

 

 

Les premières années de vie religieuse

Après son engagement par des vœux temporaires, le jeune religieux poursuit son chemin :

  • Un parcours d’études lui est d’abord proposé, le scolasticat : théologie et sciences de l’éducation. Ceci se déroule dans une communauté internationale de jeunes Frères.
  • Il vit une insertion dans une communauté de Frères engagée dans une œuvre éducative ensuite.

La première fois… « Je me souviens de la première fois où j’ai rencontré les Frères. Ils étaient très sympathiques et très accueillants. Ils étaient également très proches des enfants et des jeunes. Ils consacraient plus de temps aux jeunes, partageant avec eux et les écoutant. La deuxième chose qui m’attira fut la simplicité de leur vie. Ils vivaient en fraternité et avaient une vie de prière.

C’est un chemin dans lequel je m’engage à suivre Jésus et à devenir son ami dans la mission. Mon « oui » signifie répondre à l’appel de Jésus. J’ai cru que Jésus a besoin de moi pour l’aider dans sa mission particulière pour les jeunes.

Dire « Oui » signifie aussi donner, et que je suis l’un de ceux qui sont choisis par Dieu pour porter  l’amour aux autres. Apporter le bonheur aux jeunes est l’une des principales missions. Et l’image du Frère est celle de Marie l’éducatrice. »
F. Frencky, Indonésie, scolasticat, Manille, Philippines

 

Contribuer au bonheur aux jeunes. Ici, Larantuka, Indonésie. F. Andreas, au centre. F. Frencky à droite

Contribuer au bonheur aux jeunes. Ici, Larantuka, Indonésie. F. Andreas, au centre. F. Frencky à droite

 

4 + Photo Les étapes + D+Un jour, en sortant du lycée. « Un jour, en sortant du lycée, j’ai entendu deux de mes condisciples parler d’un groupe de réflexion à visée vocationnelle qui existait chez les Frères et dont eux-mêmes étaient membres. Me voyant intéressé, ils m’ont invité à intégrer le groupe. La veille de ma rentrée au Postulat, je me suis dit : « Si Dieu m’appelle vraiment à la vie religieuse, Il me donnera les moyens pour suivre fidèlement son Fils ».

A chaque fois que me vient l’occasion de passer à une autre étape dans ma formation initiale, je renouvelle cette même expression de ma confiance en Dieu. En réponse, je sens toujours raisonner au plus profond de mon être cette petite phrase: « Sois sans crainte, Je suis (=Dieu) toujours avec toi ». Durant cette petite expérience, je n’ai jamais été déçu de la fidélité et des grâces de Dieu à mon égard. C’est pourquoi au jour le jour je renouvelle mon « Oui » à la vie de Frère.»
F. Vilson, Haïti

 

Vers l’engagement définitif

Professions perpétuelles de Frères. Kisubi, Ouganda.

Professions perpétuelles de Frères. Kisubi, Ouganda.

Après un temps d’engagement temporaire (généralement entre 7 et 9 ans), le Frère s’engage définitivement dans l’Institut par la Profession perpétuelle. Il se prépare par un parcours de formation spécifique en lien avec les autres Frères de vœux temporaires.

 

Aujourd’hui des jeunes en formation

Aujourd’hui, plus de 130 jeunes sont en formation dans des communautés d’accueil ou des postulats, dans les 5 noviciats et les 3 scolasticats de l’Institut. Une cinquantaine de jeunes Frères de vœux temporaires sont en outre insérés en communauté pour la mission éducative.

Les Maisons de formation des jeunes Frères dans le monde

 


Devenir Frère

Devenir Frère | A l’écoute de l’appel Vous avez 8 nouveaux messages | Des étapes | Les lieux de formation des Frères dans le monde | 10 questions | Contacts avec les Frères et des communautés