De gauche à droite : P. Papalardo, F. Dinos de Carolis, postulateur et F. Michel Bouvais, vice-postulateur. Photos : F. Pierre Berthe, secrétaire de la postulation.

Ce lundi 14 octobre, les FF. Dino de Carolis, postulateur de la Cause du Père de la Mennais, Michel Bouvais, vice-postulateur et Pierre Berthe, secrétaire de la postulation ont été reçus par le P. Papalardo, à la Congrégation pour la Cause des Saints, à Rome.

Ils ont remis les actes du Procès diocésain réalisé dans le diocèse de Rennes entre 2018 et 2019 au sujet de la guérison de Josette Poulain, de Combourg – France, âgée de 5 ans à l’époque des faits dans les années 1950.

Les documents remis à la Congrégation pour la Cause des saints à Rome.

F. Michel BOUVAIS, vice-postulateur et F. Dino de CAROLIS – à droite-, place St-Pierre, avant le dépôt des documents du procès diocésain -relatif à la guérison de la petite fille- auprès de la Congrégation pour la Cause des saints, à Rome.

Signe particulier, les Sœurs de la Providence, autre congrégation fondée par le P. de la Mennais, sont directement concernées par ces faits. La clinique où se sont déroulés ces événements inexpliqués étant alors sous leur responsabilité.

La nouvelle clinique des Soeurs de la Providence, à Combourg, en 1954. Collection des Archives de la congrégation FLP de St Brieuc.

Après consultation de la congrégation pour la Cause des saints, un procès diocésain a été ouvert et instruit auprès du Diocèse de Rennes, sous la présidence de Mgr d’Ornellas. De nombreux témoins ont été appelés au tribunal pour déposer leur témoignage concernant la guérison de Josette Poulain.

« A présent, il reste quelques papiers administratifs à fournir avec les deux dossiers déposés, explique le F. Pierre Berthe, secrétaire du Vice-postulateur et du Postulateur. Ensuite nous pourrons demander l’ouverture officielle des deux dossiers apportés de Rennes, au Préfet de la Congrégation des Saints.

Les Frères de la Casa generalizia entourent les documents remis ensuite à la Congrégation pour la Cause des saints. Photos : F. Hervé ASSE, secrétaire général.

Un exemplaire de ces dossiers sera remis au Postulateur qui aura à rédiger la Positio et à traduire certains éléments du dossier en italien, notamment pour les médecins qui seront consultés.

Il reste donc un long travail à faire par le Postulateur avant l’étude par les médecins, puis par les théologiens. En attendant, continuons à prier. »

Deux Soeurs de la Providence au bloc opératoire dans la nouvelle clinique de Combourg, en 1954.

La guérison de la petite Josette Poulain eut tout de suite un écho très important, en particulier dans les deux institutions de Combourg, la clinique et l’école, toutes deux dirigées à l’époque par les Filles de la Providence de Saint-Brieuc.

La guérison imprévisible, rapide et évidente, la stupeur du médecin qui avait suivi l’événement depuis le début, de même que les personnes présentes, la conviction et la ferveur de la prière par l’intercession du Père de la Mennais, furent autant d’éléments qui persuadèrent les témoins de s’être trouvés devant une faveur particulière.

En effet, la ferveur de la prière des soeurs de la communauté de l’école, en particulier de soeur Madeleine et de la supérieure, de même que tous les enfants de l’école ont été impliqués dans la prière par l’intercession du Père de la Mennais, en faveur d’une de leur petite camarade en danger.

Vue générale de la nouvelle clinique des Soeurs de la Providence à Combourg en 1955, avec à droite l’hospice St Joseph.

La Mère Générale de l’époque, Soeur Marie du Carmel, a été elle aussi frappée par le caractère exceptionnel de l’évènement. Elle y a discerné quelque chose qui, en tout cas, méritait d’être étudié de manière plus approfondie. Elle a aussitôt pris contact avec le postulateur de Jean-Marie de la Mennais à l’époque, le F. Hippolyte-Victor Géreux.

Une équipe au service de la Cause du Père

F. Dino de CAROLIS, Postulateur, travaille de concert avec le F. Michel BOUVAIS, Vice-Postulateur qui a assuré le lien avec le Tribunal du diocèse de Rennes au sujet du dossier de guérison.

F. Pierre BERTHE est chargé de la partie secrétariat et liaison avec les différentes Provinces et Districts de la congrégation.

La Neuvaine au fondateur se déroule chaque mois du 18 au 26 avec de nombreuses intentions confiées.  

Lire sur le site la rubrique : Prier la Neuvaine avec JM de la Mennais

Les Filles de la Providence étaient présentes à l’école de Combourg dès 1840, puis à partir de 1856, les sœurs assurent le soin des pauvres et des personnes âgées à domicile puis dans un hospice, la maison St Joseph.

L’école initiale des Soeurs de la Providence, à Combourg.

L’ancien hospice St Joseph de Combourg, avant la construction de la nouvelle clinique.

Une nouvelle clinique St Joseph fut bâtie ensuite en 1954. Elle accueillait alors aussi une maternité où 9 000 enfants y sont nés et des services de chirurgie qui ont accueilli plus de 25 000 patients.

Ce bâtiment a été démoli en 2017, remplacé par le centre hospitalier local St Joseph.