Les Frères à Saint-Marc, Haïti, 1937

200 ans. « Comment allons-nous faire fructifier cet héritage ? » interroge F. Hervé Zamor dans sa lettre à la Famille Mennaisienne qui vient de paraître, à lire ici.

Comment ne pas nous émerveiller devant ce riche patrimoine – des figures, des événements…- fait de disponibilité, d’espérance, d’audace, de douceur et de crédibilité ?

Comment ne pas s’appuyer sur ces pionniers qui ont su bâtir leur vie sur le roc de Dieu seul en s’abandonnant à la Providence ? »

Tour à tour, nous voici plongés à la rencontre de l’audace du Frère Zoël, boulanger au cœur d’une disette, l’espérance de Frère Ambroise face à des échecs aux Antilles,

F. Célestin Auguste dans les Montagnes rocheuses, à la mission Ste Marie en 1907.

la douceur du Frère Hyacinthe, le saint de Basse-Terre, la crédibilité du Frère Arthur face aux insurgés de Fort-de-France.

F. Constantin Marie à la porte de la résidence de Holy Cross en Alaska, vers 1907.

« Je demande au Seigneur de vous bénir en faisant descendre la rosée du ciel qui fécondera le travail de vos mains. »

Texte de la Lettre à la Famille Mennaisienne.

http://www.lamennais.org/wp-content/uploads/2020/06/FM-21-FR.pdf