Retrouver les événements du 200ème anniversaire de la Congrégation


Voici 70 ans.

Les Frères s’installent à PHILIPSBURG, près de la frontière canado-américaine

Les Frères prennent la direction du juvénat Saint-Jean-Baptiste à Philipsburg le 24 juin 1947. Cet établissement sera logé dans le bâtiment de l’ancien manoir LAFAYETTE (hôtel) dont la construction remonte à 1927. Après des travaux d’aménagement exécutés  au printemps 1947, les élèves du postulat de Farnham y sont transférés. Les premiers Frères à y enseigner sont : Claude-Joseph (Lejeune), directeur, Gérald-Joseph (Boismenu), Hervé-Marie (Archambault), Justinien-Maurice (Denis), Romaric-Marie (Quirion), Ange-Célestin (Deslauriers), Rodriguez-Joseph (Beauchamp) et Hector-André (Parenteau).

Le pensionnat Saint Jean Baptiste en 1960.

Le postulat dispense l’enseignement de la 7e à la 9e année aux jeunes garçons qui se destinent à la vie religieuse. Il s’agit d’une formation classique où les élèves font également partie d’un corps de cadets. En août 1952 le groupe des postulants s’en va à La Prairie. En 1969 les Frères prennent la décision de mettre sur pied un pensionnat pour remplacer le juvénat. En septembre débutent les activités du pensionnat Saint-Jean-Baptiste avec les FF. Raymond Lortie, directeur général, Hervé Lacroix, directeur du pensionnat, Henri Goupil, Gratien Deslauriers, Denis Bergeron, Marcel Masseau, Jean-Pierre Daniel, Michel Houle et Réal Brodeur.

De 1969 à 1972 ce pensionnat va permettre aux jeunes garçons de compléter leurs études de première et deuxième secondaire. En 1972 les exigences du ministère de l’Éducation concernant l’enseignement des sciences et le manque d’espace pour l’aménagement d’un laboratoire obligent les FIC à transformer l’établissement en une école primaire où l’on y enseigne la 5e et la 6e année avec des pensionnaires. En 1976-1977 les élèves de 4e année y sont acceptés. Vers 1988 le pensionnat accueille 120 élèves. En 1995-1996 des externes y sont admis. L’année suivante quelques jeunes filles joignent les rangs. En 1996 l’établissement porte le nom d’Académie du Domaine.

Au fil des ans le nombre d’élèves diminuant constamment, les Frères doivent alors fermer le pensionnat en juin 1997. Des groupes sont alors accueillis dans la propriété. Les derniers Frères à y travailler sont Georges Gouron, Maurice Cartier et Henri Goupil.

Conception : Archives de la Province Jean de la Mennais, Canada. Remerciements à François Boutin, directeur.


Afficher plus

Voici 100 ans.

Fondation du 1er établissement des Frères en Ontario à HAWKESBURY

L’Académie Saint-Joseph de Hawkesbury a été le premier établissement FIC en Ontario. Les Frères en prennent la direction en septembre 1917. Ils seront titulaires des classes primaires et du cours commercial. Les premiers Frères à y œuvrer se nomment Anatolius-Louis (Lehure), directeur,  Michel (Boulerice), Marcel (Laroche), Berchmans-Jean (Morice), Francis-Benoît (Richard), Gratien-Raphaël (Saint-Cyr), enseignants.

En 1922 va s’ajouter le cours d’immatriculation affilié à l’Université d’Ottawa. Cette formation comprend les trois matières de base : français, anglais, mathématiques. L’histoire, le latin, le grec, les sciences et l’instruction religieuse s’y ajoutent. Le cours d’immatriculation permet aux élèves d’accéder à l’université en pharmacie, art dentaire et pédagogie.

Les FIC se sont retirés de l’Académie Saint-Joseph en juin 1934. Les derniers Frères à y enseigner sont : Mamilien-François (Trellu), directeur, secondé par Sylvain-Marie (Trudeau), Amator (Mitchell), Julien-François (Valiquette) et Léon-Pierre (Gauthier) enseignants.

Groupe de Frères à Hawkesbury en 1927

1re rangée de gauche à droite: Henri Guertin (Corentin), Julien Bablée (Cléonique), Pierre Marin (Léonique-Joseph) directeur, Edmond Beaudoin (Denis), Louis-Philippe Gagnon (Berchmans-Eugène).

2e rangée : Gérard Trottier (Dacien-Marie), William O’Neil (Ermel-Marie), Olivier Lefebvre (Henri-Victor), Léo Villemure (Florimond), Joseph-Alphonse Delisle (Joseph-Hermann), Gaston Proulx (Basilisus-Marie), Adrien Robitaille (Norbert-Félix).

Conception : Archives de la Province Jean de la Mennais, Canada. Remerciements à François Boutin, directeur.


VOICI 120 ANS

Publication du 1er manuel scolaire en Amérique du Nord

1-la-mennais-magazine-4

The manual « Agriculture in schools » in 1896

Il y a 120 ans cette année était publié au Canada le manuel « L’Agriculture dans les écoles ». Il s’agit du OLYMPUS DIGITAL CAMERApremier manuel scolaire publié en Amérique du Nord par les FIC.

Ce petit livre publié en 1896 chez C.O. Beauchemin et Fils, libraires-imprimeurs à Montréal, comptait 190 pages, 41 leçons, 120 problèmes touchant l’agriculture, 200 expériences et 120 gravures. Le manuel était une adaptation canadienne et québécoise de « L’Agriculture à l’école primaire » publié en 1893 par les
Frères La Mennais à Vannes, chez Lafolye. L’adaptation est l’œuvre des FF. Théon-Marie (Jody) et Benjamin-Marie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

The manual « Agriculture in schools » in 1940

(Michel). Les tirages au fil des ans ont atteint 80 000 exemplaires.

En 1940 les FIC ont produit une refonte du premier manuel d’agriculture à la demande instante du Conseil de l’Instruction publique et des membres du premier Congrès de l’enseignement agricole tenu en 1937. L’auteur reconnu est le F. Irénée-Marie  (Caron). Ce volume de 536 pages a été réédité jusqu’en 1949.

Conception : Archives de la Province Jean de la Mennais, Canada. Remerciements à François Boutin, directeur.


The House of La Prairie was set up in 1889-1890 to accommodate the Novitiate of the Sacred – Heart Congregation. The first residents were Bros. Ulysses (Baron), Guillaume-Marie ( Brohan), Benjamin-Marie (Michel), Gonzague-Joseph ( Pouliquen), William (Rock) and Pol de Léon ( Ronvel). This house sheltered for several decades the candidates to religious life and education. The first Novices took the cassock in 1891. The building also served to accommodate the Scholasticate that became in 1931 the Teacher’s Training College of the Sacred – Heart, Juniorates and the Residence of the Superiors for more than a century. Since 1996, it has become the Mother- House of the Province. The buildings have been enlarged several times over the years.

Since 1972, Jean de La Mennais School occupies a big part of the Brothers’ property. This School replaced the Juniorate and the Sacred – Heart Teacher Training College. The Jean de la Mennais School gives education at a Secondary level – from the 1st to 5th year and also since 1999 a formation for the students of the 5th and 6th years. Bro Jean Laprotte was the first Headmaster.

Design: Archives of the Province Jean de la Mennais, Canada. Thanks to François Boutin, Director.

Pages d'Histoire. Maison-mère La Prairie A

Document A. The Brothers’ house between 1890 and 1895.

Pages d'Histoire. Maison-mère La Prairie B

Document B. The Sacred Heart Juniorate ca. 1930, that became the JDLM School.