Frères et postulants à Yogyakarta, Indonésie

Tour d’horizon et nouvelles des communautés, écoles, Frères et laïcs de la Famille mennaisienne. Voici une autre série de témoignages reçus.

+ ASIE.  Fermeture de toutes les écoles et les Frères s’organisent autrement

« Je suis actuellement, ce samedi 21 mars, au Japon pour une visite qui doit durer jusqu’au mardi 24. J’espère pouvoir rentrer à Manille ce jour-là !

A San José, les rues sont désertes.

Ici en Asie les situations sont diverses mais contrairement à la Chine ou à la Corée du sud, nos pays avaient été peu concernés jusqu’à présent ! Cela est en train de gagner en intensité et rapidité au fil des jours.

+ INDONESIE. Les écoles fermées et les communautés s’organisent

En Indonésie, le nombre de cas n’est officiellement pas très élevé (369) par rapport au nombre d’habitants et déjà plusieurs décès sont signalés. Les écoles et universités sont fermées à Yogyakarta depuis déjà une semaine.

Les Frères étudiants et les postulants restent donc à la communauté pour travailler grâce à internet. La communauté sortant désormais moins, le sport se pratique à la maison !

A Larantuka, l’école fonctionnait jusqu’à présent mais va fermer comme toutes les autres la semaine prochaine par ordre des autorités politiques et administratives. Il n’y a  pas de mesures de confinement pour le moment en Indonésie mais les frontières se ferment progressivement.

Vous imaginez facilement la complexité du problème pour un pays constitué de plus de 10 000 îles !

+ PHILIPPINES. Pas d’examens cette année et cours par internet

Aux Philippines, jusqu’à présent c’est la métropole de Manille qui était surtout visée par les mesures pour l’isoler du reste du pays.

Harries, aspirant à San José.

Les écoles et universités sont fermées depuis déjà 2 semaines et dans le reste du pays depuis le 16 mars (San José et Pandan). Les examens finaux et graduations n’auront pas lieu cette année et les équipes de direction essayent d’organiser la clôture de l’année scolaire en cours.

Au scolasticat de Manille, les Frères étudiants au travail.

Les messes et célébrations  sont supprimées depuis le 13 mars à Manille. A l’intérieur les situations varient d’un endroit à l’autre mais vont aussi vers davantage de restrictions.

Le couvre-feu est imposé à Manille et dans beaucoup de villes le soir de 20h à 5h du matin et la circulation très restreinte, ce qui a au moins comme aspect positif de diminuer fortement la pollution atmosphérique et sonore!

F. Zeno, scolastique, concentré sur des travaux en ligne.

Nos scolastiques qui suivent une formation intensive en anglais ont leur cours organisés sur internet et continuent donc à travailler de cette manière.

A San José, notre pré-postulant travaille aussi les cours et ses travaux de recherche sur internet.

+ JAPON. Décalage probable de la rentrée scolaire

Au Japon, le virus progresse également mais à un rythme encore contenu.

Les écoles et universités sont fermées depuis déjà une quinzaine de jours mais cela coïncident aussi avec les vacances de fin d’année scolaire ici. Il est probable que la rentrée pour la nouvelle année scolaire en avril (2020-2021)soit reportée.

Pour le reste la vie continue en prenant cependant davantage de précautions : la paroisse organise une seule messe le dimanche par exemple !

Nos frères de la communauté restent sagement à la communauté pour les plus âgés ou du moins évitent de trop circuler ! La question au Japon c’est évidemment le report ou non des prochains Jeux olympiques prévus en août prochain !

Au total, une progression du coronavirus19 dans tous nos pays d’Asie et des mesures qui s’ajoutent progressivement les unes aux autres.

Les écoles sont toutes fermées désormais.

Les communautés organisent la vie quotidienne en fonction des restrictions. Chacun essaye aussi de rester serein et de prier dans un contexte inédit et dont l’issue est pour le moment incertaine. Heureusement grâce à internet et au téléphone nous restons en contact les uns avec les autres et plus encore par la prière !

F. Gildas Prigent, Frère Visiteur District Saint François Xavier

+ ANGLETERRE. Des créations musicales à écouter ici avec le F. James

« Ici à Liverpool, nous avons dit “Au revoir !” à notre confrère français, F. Jacques Jouvance, qui est rentré en France il y a deux jours après discussion avec les autres Frères de la communauté. Ces derniers se portent bien.

Le printemps dans le jardin de la communauté de Liverpool.

Le gouvernement britannique a enfin fermé les établissements scolaires vendredi, avec un plan pour certains établissements de rester ouvert pour accueillir les enfants des ouvriers essentiels.

F. James fait partie d’un groupe de catholiques engagés sur les réseaux sociaux (religieux, religieuses, prêtres, laïques) qui répondent à l’appel du Pape Benoît XVI, lancé en 2009, à “évangéliser le continent numérique”.

En plus de contribuer à des discussions sur Twitter et Facebook et de publier sur son blog, F. James commence maintenant à s’enregistrer chez lui chanter et jouer à la guitare des chants de pop louange et des hymnes à la demande de ses interlocuteurs.

Voici le premier de ces chants, “My Lighthouse”,

écrit par un groupe de musiciens chrétiens de l’Irlande du Nord, Rend Collective. C’est le chant chrétien favori des élèves de St. Francis Xavier’s College, Liverpool. Ecoutez le chant ici :

https://youtu.be/vMX3JM9xnUo

Voici un autre chant avec une méditation.

F. James Hayes,

Provincial adjoint France-Angleterre + School Chaplain

De La Mennais Brothers

St. Francis Xavier’s Community

Liverpool

POLYNESIE. Marquises. Les élèves ont rejoint leurs îles

Les internes rejoignent leurs îles.

Dernières activités avant le départ.

Plusieurs jeunes ont participé aux travaux d’entretien du Collège.

« L’établissement CED St. Joseph de Taiohae aux Marquises a stoppé les cours depuis mercredi 18 mars à midi.
Les internes des îles du sud ont quitté ce matin pour rejoindre Hiva Oa. (14 internes)
Aux dernières nouvelles, les élèves de Tahuata prendront le bateau ce midi vers 13H30 mn.
L’établissement sera fermé selon les directives territoriales et rouvrira normalement le 6 avril, si de nouvelles instructions ne nous sont pas données.
Les jeunes veilleront à sortir le moins possible pour ne pas se mettre en danger de contamination en contact avec toute autre personne qui pourrait arriver de l’extérieur sur votre île.

Le Collège CED a fermé ses portes.

Merci aux jeunes qui ont dû attendre avec patience le programme de leur rapatriement et qui se sont donnés pour laisser en bon état les bâtiments et l’établissement. Merci d’avoir soutenu le personnel et prêté la main pour que nos locaux soient le plus possible désinfectés.

Que le Seigneur nous protège. »

F. Rémy Quinton, Frère Visiteur du District St Pierre Chanel, Polynésie

OUGANDA.  Des consignes de prudence dans les communautés et fermeture des écoles

« Le coronavirus constitue une menace pour les Ougandais
La pandémie qui a commencé en Chine a mis les Ougandais sous tension depuis que la nouvelle a annoncé que la maladie ravageait de nombreux pays dans le monde.
Des contrôles stricts sont effectués à tous les points d’entrée du pays. Il ne faut pas oublier que l’Ouganda est l’une des grandes destinations des Chinois. Ils gèrent et mettent en œuvre de nombreux projets dans le pays.

Vendredi 20 mars, le gouvernement a fermé tous les établissements d’enseignement pendant 32 jours. Les grands rassemblements, y compris les funérailles, les mariages, les événements sportifs et les célébrations liturgiques de plus de 10 personnes, ne sont pas autorisés.

Ces déclarations ont été faites par le président de l’Ouganda mercredi 18. Le gouvernement a exhorté les Ougandais à éviter les poignées de main et les contacts; et toujours se laver les mains avec du savon ou des désinfectants.
Il y a déjà des victimes de la maladie dans nos pays voisins, la Tanzanie, le Kenya, le Soudan du Sud et le Rwanda. C’est un signe que l’Ouganda est déjà vulnérable à la maladie.

Nos communautés n’ont pas pris de risques, elles sont aussi très conscientes de la maladie. Nous essayons autant que possible d’éviter les poignées de main et les contacts. Le lavage fréquent des mains est encouragé.

St Teresa, Ibanda.

Dimanche, le président de la République  a annoncé la fermeture de tous les points d’entrée dans le pays. Toutes les frontières ont été fermées aux passagers arrivant ou quittant le pays. Les avions cargo ainsi que les avions des Nations Unies sont autorisés à atterrir dans nos aéroports. Les camions de fret sont également autorisés dans le pays. Les responsables de la santé ont confirmé une victime de coronavirus ougandais, arrivée de Dubaï samedi. Il est mis en quarantaine et sous traitement. »

F. Rogers Kazibwe, Provincial adjoint – Province Ste Thérèse Ouganda