Complexe scolaire de Bunia, RDC Congo.

Tour d’horizon et nouvelles des communautés, écoles, Frères et laïcs de la Famille mennaisienne. Voici en direct une série de témoignages reçus de ces pays.

RDC CONGO-RWANDA . Les écoles fermées

« Le président Félix Tshisekedi  a annoncé  la fermeture des écoles et universités depuis ce jour mercredi, et de tous les lieux de culte. Dans l’ensemble du pays 14 personnes sont infectées.

Jeunes du Rwanda.

Au Rwanda le premier cas de coronavirus a été déclaré le samedi 14 mars. Le gouvernement a annoncé la fermeture de toutes les écoles : maternelles, secondaires, universités, Grand-séminaires, Le Rwanda a enregistré 8 cas, mais pas de mort.

Je suis à présent, ce mercredi 18 mars, au Rwanda sur le chemin de retour de l’Afrique de l’Ouest.

F. Pascal Mbolingaba, Frère Visiteur du District St Jean-Paul II

KENYA-TANZANIE. Fermeture des écoles

Ecole secondaire de Singe, Babati, Tanzanie.

« Ce matin mardi 17 mars nous nous rendons à Nanyuki avec le Frère Daniel Briant, économe général pour voir l’avancement du Projet St. Padre Pio. Je vous enverrai quelques photos sous peu.

Il est également important de savoir que le gouvernement a ordonné la fermeture de toutes nos écoles en raison de ce coronavirus.

F. Anthony Kithinji, Provincial St Michael Archange

ARGENTINE-CHILI-BOLIVIE-URUGUAY. Les écoles s’organisent suite à la fermeture

« Bonjour depuis Culiprán au Chili où je suis depuis dimanche soir 15 mars.

Depuis lundi 16 mars, aucun des quatre pays qui font partie du District de la Divine Providence n’a d’activités scolaires avec présence d’élèves. Ceux-ci ne viennent pas à l’école. Dans les écoles d’Uruguay, d’Argentine et du Chili, on fait des permanences minimum pour garantir que l’école reste ouverte et fonctionne administrativement en coordonnant les services pédagogiques.

La direction et les éducateurs travaillent à partir de plateformes virtuelles avec les élèves. Ils leur font parvenir des travaux à réaliser chez eux à travers les différents moyens technologiques. Ce n’est pas le cas en Bolivie, du moins pour le moment.

Il y a eu un mouvement de panique dans les familles à la suspension des cours, beaucoup de psychose sur le sujet. La suspension des cours est faite pour 15 jours dans les quatre pays mais tout le monde comprend que ce sera pour plus longtemps, peut-être des mois sans activité scolaire.

Rencontre d’éducateurs à San Borja, Bolivie, au début du mois de mars.

Les équipes de direction des institutions s’organisent au jour le jour et prennent les décisions que le contexte requière.  La situation est changeante et les mesures qui seront prises dans le domaine social et politique sont de plus en plus strictes et appellent à la mobilité des personnes minimale, et à éviter par tous les moyens les rencontres massives.

Les compagnies téléphoniques et les services internet offrent davantage de gigas en données pour faciliter le travail de chez soi et les ministères de l’éducation se mettent à la disposition des élèves et des éducateurs des plateformes éducatives pour aider au travail pédagogique à faire de la maison.

Pour le moment, à notre connaissance, il n’y a aucun éducateur, parents d’élèves ou élèves reconnus positifs au COVID-19. »

F. Benito Zampedri, Frère Visiteur du District Divina Providencia

AFRIQUE DE L’OUEST. Pas de panique. Situations diverses pour les écoles

« Ici en Afrique de l’ouest, ce n’est pas la grande panique mais les autorités politiques et sanitaires ainsi que les évêques ont pris  certaines décisions pour contenir l’évolution de la pandémie.  Je vous adresse un point de la situation à ce jour 16 mars.

F. Jean de la Croix Laré, Frère Visiteur du District St Paul
Togo. Pas de fermeture des écoles à ce jour

S’agissant des écoles, les autorités togolaises n’ont pas décidé, à ce stade, de leur fermeture.

Les célébrations eucharistiques et des autres rassemblements liturgiques sont encore possibles pour le moment.

A compter du dimanche 22 mars au soir et pour 3 semaines, les regroupements de plus de 100 personnes sont supprimés. En conséquence, la programmation de l’Institut français du Togo est adaptée. En fonction de l’évolution de la situation, des consignes actualisées seront diffusées.

Sénégal. Fermeture des écoles et suspension des célébrations

Le gouvernement a décidé la suspension des enseignements dans les écoles et universités, pour une durée de 3 semaines, à compter du lundi 16 mars.
Les évêques du Sénégal ont décidé de suspendre toutes leurs activités religieuses dont les chemins de la Croix, les Messes de Pâques.

Ces mesures pourront être adaptées en fonction de l’évolution de la situation, en cohérence avec les décisions prises par les autorités sénégalaises.

Bénin.  Les écoles restent ouvertes

Les écoles ne sont pas fermées à ce jour, 16 mars.

Un seul cas d’infection au coronavirus – Covid-19 a été enregistré pour l’heure.

Côte d’Ivoire. Les écoles fermées, les offices sont maintenus

La Conférence des Évêques de Côte d’Ivoire a décidé ce 17 mars de suspendre des services religieux comme le pèlerinage et de fermer les séminaires. »

Les établissements scolaires et supérieurs catholiques sont fermés ainsi que les séminaires avec le départ des séminaristes en famille, à compter de ce mardi 17 mars  et ce pour une période de 30 jours.

Les offices fixés restent valables pour la semaine sainte et les célébrations pascales.

Six cas de coronavirus sont confirmés ce jour. »