Du neuf ! Non pas des grandes déclarations avec un mode d’emploi tout fait, mais des lignes qui veulent donner du sens, inspirer et proposer des repères aux équipes éducatives. C’est la démarche vécue ce vendredi 17 mai à la Maison-Mère de Ploërmel à l’initiative de la Tutelle La Mennais France.

 300 participants, chefs d’établissements, équipes de direction, enseignants, personnels, délégués d’associations de gestion et de parents, Frères, directeurs diocésains  – dont Patrick Lamour, Françoise Gautier, Michel Pellé-, invités d’autres congrégations et du réseau des congrégations – URCEC- ont vécu la journée de présentation des nouvelles orientations à la fois sous le mode réflexion et sous le signe de l’humour, avec l’aide de Médiaclap et de divers prestataires techniques. Pascal Balmand, secrétaire général de l’enseignement catholique France était invité à réagir aux nouvelles orientations.

Des moments marquants ? 

Une mise en scène signifiante pour découvrir Jean-Marie de la Mennais

+ « Jean-Marie de la Mennais l’entêté ». Une mise en scène théâtrale de Pierre Grandry -interprétée par lui-même et Philippe Cherdrel- a ouvert la journée. C’est la découverte ou redécouverte de différents moments de la vie et des intuitions du fondateur interprétés de manière expressive et signifiante par les deux comédiens et un musicien, Angel Villart.

Extraits « Il y a tellement à reconstruire ! Petit frère, nous allons en être !  Dieu ? Une force habitée au cœur de chacun, une force qui le dépasse et le laisse libre /  Aucun homme n’a le droit de fermer les yeux sur la misère /  L’éducation on y entre par la porte de l’amitié / Un Frère ? Un signe de la tendresse de Dieu. »

F. Hervé Zamor : « Le charisme mennaisien place la fraternité en son coeur »

+ Le Frère Hervé ZAMOR, supérieur général, est intervenu sur le thème du charisme et des manières d’en vivre aujourd’hui. « Le charisme est un  don de l’Esprit fait à l’Eglise et la réponse à une double expérience : Dieu et les besoins concrets d’un milieu ».  Il a mis l’accent sur le style, la cohérence et la pédagogie de la relation. Les couleurs du charisme mennaisien ? La compassion, faire route ensemble, l’abandon à la Providence, l’option pour les pauvres, l’éducation intégrale. « L’école devrait être un  lieu de communion autour d’une fraternité reçue, une fraternité partagée et une fraternité offerte. »

Les chefs d’établissements et responsables du Réseau La Mennais France ont reçu les 8 documents du nouveau texte de référence

+ 8 thèmes pour le nouveau texte de référence. Vous connaissez le jeu « Qui veut gagner de la Mennais  – et non de la monnaie ?! » 8 candidats ont présenté tour à tour les 8 thèmes du nouveau texte de référence à l’aide de questions dynamiques.  Symbole important ce sont des enfants portés par la chanson « Ensemble nous voulons grandir » qui ont remis ces documents aux chefs d’établissements présents.

Voici ces 8 thèmes : Instruire, Découvrir la dimension religieuse et spirituelle, développer le meilleur de soi-même, vivre la fraternité, accueillir les fragilités, proposer l’Evangile, s’instruire, construire avec les diversités.

+ 4 Nouvelles orientations : Cohérence et cohésion, Prendre soin, Singularités et différences, la motivation par l’implication. A partir de constats, des fondements sont identifiés et des pistes de travail sont formulées.

Pascal Balmand, secrétaire général de l’enseignement catholique France: « Comment ouvrons nous des chemins d’espérance pour les jeunes dans nos écoles ? »

+ Pascal BALMAND a réagi face aux nouvelles orientations du Réseau Educatif La Mennais France en tenant compte de la démarche générale de l’enseignement catholique en France sur le thème « Réenchanter l’école ».

Il a salué les orientations stimulantes et cohérentes. Elles rejoignent à ses yeux le cœur d’une démarche : répondre à des besoins en y apportant l’espérance chrétienne.  Il a identifié trois besoins : l’unification de nos vies à travers la recherche de sens, la fraternité et le besoin d’espérance.  Il a plaidé par ailleurs non pour des valeurs mais des vertus et invité les écoles catholiques à être des écoles servantes.

« Que nos écoles soient des lieux de souffle, de soin et d’hospitalité. Comment  les contenus des enseignements, la vie quotidienne de l’école, les manières d’être en relation et la place offerte à la parole des jeunes et des enfants sont-ils révélateurs de ce que nous sommes ? Comment ouvrons nous un avenir et offrons nous une espérance ? »

Le secrétaire général porte les couleurs La Mennais près du coeur!

« Prendre soin de l’autre, de chacun, au sein d’une équipe éducative, avec des jeunes et adultes c’est trois éléments : je te vois – tu existes, je te reconnais-, j’ai besoin de ton aide, et ensuite nous allons faire des choses ensemble. »

Des graines remises à chacun… pour semer et faire semer

A la célébration eucharistique en fin de journée, chacun a reçu des graines afin de semer et faire pousser l’esprit de cette journée inspirante.