Quoi de neuf dans la Province d’Haïti ces dernières semaines ? Tour d’horizon en compagnie de F. Géniaud Lauture, Provincial, Province St Louis de Gonzague.

« Certaines villes du pays notamment Port-au-Prince et Les Cayes ont connu deux semaines d’interruption des cours à cause des violences politiques et l’insécurité, explique F. Géniaud Lauture, Provincial. La plupart des parents ont préféré garder leurs enfants à la maison. Heureusement que cette situation n’a pas duré longtemps. Dans l’ensemble, les élèves ont retrouvé le chemin de l’école même quand c’est toujours sur fond d’insécurité.

Lors de la visite du F. Provincial au CENA.

Le site du CENA a fait l’objet de nombreux équipements.

Le Centre Noël Notre Dame des anges -CENA – a repris les cours. Les jours précédents, la zone était le théâtre d’affrontements violents entre gangs rivaux. Nous espérons que cette accalmie va durer quelques semaines. 

Au Collège F. Odile Joseph aux Cayes.

Voici également des images du Collège frère Odile Joseph aux Cayes, après le carnaval et quelques photos de l’établissement Saint Louis de Gonzague.

Le chemin de croix vécu par les élèves à l’Institution St Louis de Gonzague, Delmas.

Ici, le Chemin de croix sur la cour du secondaire de Saint Louis de Gonzague. Le chemin de croix est vécu tous les vendredis avant de rentrer en classe au primaire, au collège et au secondaire. 

Dans la chapelle, cérémonie des cendres pour les élèves du collège et du secondaire le jeudi qui suit le mercredi des cendres. 

Cérémonie des cendres dans la chapelle.

Sur la cour du Primaire: les enfants sont plein d’énergie et l’école fonctionne.

Sur la cour de St Louis de Gonzague, primaire.

Quant à la pandémie du Covid-19, on n’en parle presque pas. Les gestes barrières et le port du masque sont toujours recommandés. Mais peu de gens s’en soucient sauf quand c’est formellement exigé.

Cela est certainement dû au fait qu’il y a eu très peu de personnes à succomber de la maladie dans le pays. 

Nous partageons la souffrance des Provinces de France et d’Espagne qui ont perdu des Frères, victimes du Covid-19.

Place Jean Marie de la Mennais

Après l’écroulement de la Maison provinciale le 12 janvier 2010, la statue du Père de la Mennais qui accueillait les Frères et les visiteurs, s’était retrouvée seule sur la cour.

La statue du Père de la Mennais près du Juvénat de Pétionville.

Nous sommes très heureux que le Père Fondateur retrouve désormais ses Fils au Juvénat de Pétionville, poursuit F. Géniaud.

Ainsi, Frères et Laïcs mennaisiens, jeunes en formation et visiteurs, élèves, parents et professeurs, pourront venir se recueillir à ses pieds. Les ouvriers sont en train d’y apporter les dernières touches.

Une nouvelle statue de JM de la Mennais en cours de réalisation en acajou.

Du tronc de l’acajou qui occupait l’emplacement, un artiste haïtien a réalisé une grande statue sur le modèle de celle qui se trouve à l’école Jean de La Mennais à Saint Malo.

Le Père Deshayes n’a pas été oublié. Sa statue est en train de sortir du tronc d’un autre acajou.

Des statues plus petites, toujours en acajou, seront sculptées pour être placées dans nos écoles et communautés ».